129 195 visiteurs ont été voir l'exposition Vies d'ordures  du 22 mars au 14 août 2017 !

Le catalogue de l’exposition Vies d’ordures à laquelle j’ai participé est publié sous la direction de Denis Chevalier et Yann-Philippe Tastevin aux éditions Artlys. La très belle photo de couverture est de Franck Pourcel.

A lire entre autres dans cet ouvrage, trois articles où figurent plusieurs photos faites par moi pour l'exposition Vies d'ordures :
- Bénédicte Florin, Travailler avec les déchets au marges urbaines (Le Caire, Casablanca et Istanbul), pages 71 à 75 de cet ouvrage.
- Pascal Garret, Une tournée de récupération à Istanbul, pages 138 à 141 de cet ouvrage.
- Bénédicte Florin et Pascal Garret, La décharge de Médiouna : la quête du reste ultime (Casablanca), pages 202 à 204 de cet ouvrage.

Quelques images prises au fil du temps :

Un fabriquant de chaussures du marché de Bab el Louk, Le Caire (photo Pascal Garret – Février 2017)

L1000712Un “fondeur” de canettes d’aluminium dans le quartier des récupérateurs de Manshiyat Naser au Caire (photo Pascal Garret – Février 2017)

Quatre petites Vespas 400 attendant une nouvelle vie en Indre et Loire ? (photo Pascal Garret – Décembre 2015)

DSC_7774Décharge de Médiouna – Casablanca (© Pascal Garret / Mucem, photographies documentaires réalisées dans le cadre du programme d’enquête-collecte « économie des déchets » – Janvier 2015)

A noter : la grande majorité des photos présentées sur ce site sont sous le droit d’auteur © Pascal Garret. Si vous souhaitez utiliser certaines de mes photos sous licence Creative Commons CC BY-NC-ND 3.0 FR dans le cadre d’une publication ou de tout autre projet à but non lucratif, merci de me contacter pour en définir les modalités d’utilisation (pascal.garret@bab-el-louk.org).

Attention, une partie de mes photos ont été acquises par le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (elles portent la mention “© Pascal Garret / Mucem, photographies documentaires réalisées dans le cadre du programme d’enquête-collecte Économie des déchets”). Ces photos ne sauraient être réutilisées par quiconque sans un accord préalable du Mucem.